Forum des germanistes. Index du Forum Forum des germanistes.
Ceci est un forum destiné aux étudiants et aux professeurs de la Section d'Allemand de l'université de Toulouse le Mirail ainsi qu'aux germanophiles.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Conseils de lecture par Yves IEHL

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des germanistes. Index du Forum -> CAPES / Agrégation 2008-2009 -> Daniel Casper von Lohenstein: Sophonisbe (Trauerspiel)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Malte
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 298
Localisation: Toulouse
Sexe: Masculin
Statut: Professeur

MessagePosté le: Lun 21 Juil - 20:54 (2008)    Sujet du message: Conseils de lecture par Yves IEHL Répondre en citant

Extraits du B.O. de mai 2008 spécifiant certaines règles orthographiques à respecter, le programme du concours 2009 et les « chapeaux » des divers sujets. Voici celui qui concerne Sophonisbe. 
  
Agrégation d’allemand 2009 – Préambule 
A partir de la session 2009 du concours il appartiendra aux candidats de se conformer dans leurs productions écrites aux normes orthographiques désormais en vigueur en Allemagne (“nouvelle orthographe”). Les textes qui leur seront proposés (sujets de compositions, textes de version) respecteront l’orthographe de l’éditeur. Les citations dans les travaux remis au jury seront acceptées soit dans l’orthographe de l’auteur, soit dans une transcription respectueuse des règles actuelles, sous réserve de cohérence. Les règles publiéss en 2006 constituent désormais 
la référence en la matière. 
  
Programme, Tronc commun -  Daniel Casper von Lohenstein, Sophonisbe.  
Politiquement, Sophonisbe, dernière production dramatique de Lohenstein, sera envisagée comme le signe de la soumission de la ville de Breslau aux Habsbourg, mettant un terme à une rébellion exprimée par les tragédies antérieures de l’auteur. Sur le plan pédagogique, cette oeuvre destinée aux collèges protestants, a une dimension confessionnelle mais aussi une fonction d’éducation politique chrétienne dans la tradition de Saavedra. Au plan politique, on la considèrera comme l’achèvement de la tentative d’Opitz de créer une dramaturgie vernaculaire de niveau européen ; par sa rivalité avec le théâtre jésuite et l’opera italien en vogue à la cour de Vienne, elle illustre le projet de fonder un théâtre impérial et national allemand ; on analysera les raisons de l’échec de cette tentative. La considération interne de l’oeuvre s’attachera à sa structure de drame de martyre (héritée du Leo Armenius de Gryphius), au paradoxe de son esthétique, foisonnante dans son contenu et rigoureuse dans sa forme, en lutte contre l’idéal classique français. On envisagera sa conception de l’histoire universelle, notamment son arrière-plan métaphysique permettant le principe de l’oracle. Enfin la langue, qui fit école dans les lettres allemandes sous le nom de “style de Lohenstein”, sera étudiée dans ses rapports avec l’emblématique et le style de Gracien, ainsi qu’avec la doctrine des sympathies qui la sous-tend. 
  
* * *                                                            
  
Chers candidats à l’agrégation 2009, 
  
Pour guider votre lecture de la pièce de Lohenstein, puis développer et expliciter quelque peu les suggestions formulées dans le chapeau, voici les conseils de lecture suivants. 
Lorsque vous aborderez ce texte, familiarisez-vous – sans vous laisser rebuter – avec ses particularités stylistiques quelque peu déroutantes. Au bout de quelques pages, on s’habitue à l’emploi de für au sens de vor et vice-versa, à ce que vor soit employé au sens de vorher (non distinction de l’adverbe et de la préposition), ainsi qu’à de nombreux écarts entre l’orthographe de l’allemand du XVIIème et la nôtre (schrencken  pour  (ein)schränken, par exemple, ou thörcht pour töricht, semen pour säen, etc.). 
Voici ensuite, pour reprendre les principaux thèmes du chapeau, dans quelle optique aborder la pièce. On s’intéressera à l’originalité de Sophonisbe, achevée en 1666, publiée pour la première fois en 1680, et notamment  à l’histoire de la ville de Breslau et de ses démêlés avec les Habsbourg, qui dans le prolongement de la Guerre de Trente Ans, constituent l’arrière-plan de la pièce et l’insèrent dans le contexte tumultueux de la période baroque. Ce contexte historico-politique lié à la vie de l’auteur doit être nécessairement pris en compte et explique pour une bonne part la violence et le vertige de ce drame.  
Il conviendra bien sûr aussi de se référer à l’histoire de la 2nde guerre punique, telle que les auteurs antiques Tite-Live et Appien l’ont relatée, et qui a fourni le matériau de la fiction dramatique, afin de mesurer la conformité ou bien l’infidélité du drame de Lohenstein à la tradition historique et de pouvoir interpréter ces éléments dans une optique littéraire. 
Dans le contexte religieux qui est celui de la littérature baroque et de la Contre-Réforme catholique, on sera attentif au fait que ce drame a été écrit par un auteur luthérien et a été destiné à des collèges protestants dans une perspective expressément didactique. Il a de ce fait une indéniable dimension confessionnelle et une « fonction d’éducation politique chrétienne » (cf. chapeau).  
Dans la perspective qui est celle de l’histoire du théâtre baroque, on s’efforcera de replacer la pièce de Lohenstein dans le contexte du théâtre silésien (« schlesisches Kunstdrama ») et de sa rivalité avec le théâtre jésuite et l’opéra italien. On se demandera donc en quelle mesure Lohenstein a apporté sa contribution a un « projet de théâtre national et impérial allemand ». 
On sera, pour l’étude du message moral et politique de la pièce, attentif à sa structure (Widmungsgedicht + « Abhandlungen » (« traités ») + « Reyen »), qui illustre d’une façon démonstrative le conflit des passions chez Sophonisbe. Cette réflexion rejoint l’étude du personnage principal, également essentielle pour l’interprétation de l’œuvre, et la question du genre dramatique : quel est le rapport de cette pièce au « Trauerspiel » et au « drame de martyre » ? Comment faut-il interpréter le suicide de Sophonisbe ? Peut-elle être interprétée comme une figure de martyre ou bien comme une victime de ses passions ? D’autres questions devront à cet égard être abordées : celle du pouvoir et de la souveraineté, de l’image et du rôle de la femme, celle des manifestations et de la peinture des affects et passions. 
On s’interrogera à cet égard aussi sur l’originalité du traitement d’un matériau littéraire célèbre souvent dramatisé auparavant et par des auteurs de renom (Jean Mairet, La Sophonisbe, 1634, Pierre Corneille, Sophonisbe, 1663), et donc sur la singularité de l’esthétique de la pièce (atmosphère, tempéraments des personnages secondaires, spécificité de l’action et de ses péripéties, travestissements, échanges de personnages, substitutions, « métamorphoses » apparentes, retournements, effets de  surprise) « foisonnante dans son contenu et rigoureuses dans sa forme ». Nous nous efforcerons de la caractériser par comparaison avec l’idéal classique français tel que Corneille notamment l’incarne au XVIIème siècle.  
La réflexion sur le personnage central et le conflit des passions auxquelles elle est en proie s’accompagnera d’une interrogation sur la conception de l’histoire universelle qui s’exprime dans la pièce, notamment à travers une interprétation originale du concept de destin tragique (Verhängnis). Enfin le « style de Lohenstein », sera étudié dans ses rapports avec l’emblématique (utilisation typique de l’emblème dans la poésie baroque) et le style de Gracien, qui a influencé ce dernier.  
  
Bien cordialement et avec tous mes encouragements. 
  
Yves Iehl 

_________________
Jetzt wusste ich: die Dinge sind ganz und gar das, was sie scheinen - und hinter ihnen... ist nichts. (Jean-Paul Sartre)

Il y a deux façons de ne pas raconter sa vie: l'une est de se taire et l'autre c'est d'écrire.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Juil - 20:54 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des germanistes. Index du Forum -> CAPES / Agrégation 2008-2009 -> Daniel Casper von Lohenstein: Sophonisbe (Trauerspiel) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
SwiftBlue Theme created by BitByBit
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com